?

20 dimanche ordinaire 2018 - 19/08/2018

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 6,51-58.


En ce temps-là, Jésus disait à la foule : « Moi, je suis le pain vivant, qui est descendu du ciel : si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement. Le pain que je donnerai, c’est ma chair, donnée pour la vie du monde. »
Les Juifs se querellaient entre eux : « Comment celui-là peut-il nous donner sa chair à manger ? »
Jésus leur dit alors : « Amen, amen, je vous le dis : si vous ne mangez pas la chair du Fils de l’homme, et si vous ne buvez pas son sang, vous n’avez pas la vie en vous.
Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle ; et moi, je le ressusciterai au dernier jour.
En effet, ma chair est la vraie nourriture, et mon sang est la vraie boisson.
Celui qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi, et moi, je demeure en lui.
De même que le Père, qui est vivant, m’a envoyé, et que moi je vis par le Père, de même celui qui me mange, lui aussi vivra par moi.
Tel est le pain qui est descendu du ciel : il n’est pas comme celui que les pères ont mangé. Eux, ils sont morts ; celui qui mange ce pain vivra éternellement. »

Homélie du 05/08/2018

17è dimanche 18 ord B

En regardant l’actualité, nous constatons que l’être humain n’a guère évolué sur les 2000 ans qui viennent de s’écouler. En effet Jésus dénonce la foule qui court derrière lui parce qu’elle a eu du pain ou des avantages personnels. Aujourd’hui encore, nous le voyons chaque jour, là où on propose des amusements, il y a foule. Donc nous pourrions en conclure que l’être humain pense d’abord à son plaisir à lui tout seul et a bien du mal à comprendre l’importance de vivre en tenant compte les uns des autres comme de cette dimension qui est inscrite en nous, celle qui nous relie à l’infini. Donc rien de nouveau sous le soleil depuis la présence de Jésus sur terre. Aussi risquons de passer sur l’autre rive pour redécouvrir ce que le Seigneur attend de chacun, chacune d’entre nous.

En effet, Jésus tente de nous faire comprendre que l’être humain est plus que le matériel et ses besoins dépassent largement ce que son instinct lui réclame. C’est ici que nous nous posons peut-être la même question que les gens autour de Jésus : que faut-il faire ? Comment faut-il vivre pour produire une nourriture qui ne se perd pas, … une nourriture qui nous mènera vers l’éternité ? Oui, il y a plusieurs sortes de faim chez l’être humain, chez nous. Toutes doivent être comblées et c’est pour cela que le week end dernier, Jésus a multiplié les pains et les poissons. Là, Jésus nous montre bien qu’il faut satisfaire cette première faim chez tous les vivants de cette terre, mais nous ne pouvons pas nous arrêter là, nous dit Jésus, parce que l’être humain est composé aussi d’un cerveau et d’un cœur, … et ceux-là aussi doivent être comblés chez nous et chez tous les enfants de Dieu présents sur terre. C’est ainsi qu’au désert, les hébreux ont pu recevoir chaque matin, une nourriture qui ne pouvait pas être emmagasinée. Elle était là chaque matin et chaque soir pour que le peuple ait la force de marcher vers la liberté, … oui, la liberté, qui est le projet de Dieu sur l’humanité. Dieu veut des êtres libres et responsables les uns des autres. En recevant cette nourriture, matin et soir, le peuple hébreu n’avait plus qu’un seul souci : marcher selon les espérances de Dieu et se réjouir d’être sorti de l’esclavage…. Autrement dit, le pain matériel qui est reçu gratuitement, c’est bien le pain de Dieu, mais c’est la base sur laquelle il nous faut bâtir un monde solidaire. … Dès lors, nous revêtons l’homme nouveau créé selon Dieu pour la justice et la sainteté, comme le dit St Paul.

« Revêtir l’homme nouveau », s’habiller le cœur et l’esprit avec le regard du Christ Jésus chaque matin, exactement comme on s’habille tous les jours, c’est nécessaire pour un chrétien. En effet, personne ne peut dire qu’il a acquis une fois pour toutes sa dignité d’enfant de Dieu, personne ne peut dire que sa vie de chrétien est réussie une fois pour toute. La vie nous demande un perpétuel ajustement en toute chose, y compris dans notre fidélité au Christ Jésus… un Christ qui, lui-même, avait besoin d’ajuster sa vie à celle de Dieu. Aussi, comme le peuple hébreu au désert qui reprenait des forces, matin et soir, n’ayons pas peur de nous nourrir chez le Christ lui qui noud dit : « « Je suis le pain venu du ciel » Il est le pain pour ceux qui marchent et non pour ceux qui s’arrêtent. Il est un pain que l’on partage et non pas un pain que l’on garde. Il est le pain de ceux qui cherchent et non de ceux qui possèdent. Il est le pain qui n’appartient à personne sinon à Dieu lui-même.
Il est le pain qui comble la faim intérieure de l’être humain.

Les Offices dans le Secteur paroissial

Grille horaire

Paroisse Jour des Offices Messe Adal
Baillonville Le 3ème et 5ème dimanche 11h00  
Heure Le 1er et 3ème dimanche 9h45  
Heure Le 2ème, 4ème et 5ème dimanche   9h45
Hogne Samedi veille du 2ème dimanche 18h00  
Nettine Samedi veille du 4ème dimanche 18h00  
Noiseux 1er et 3ème dimanche 9h45  
Noiseux 2ème, 4ème et 5ème dimanche   9h45
Sinsin 2ème et 4ème dimanche 11h00  
Sinsin 1er, 3ème et 4ème dimanche   11h00
Somme-Leuze Samedi veille du 1er, 3ème et 5ème dimanche 18h00  
Waillet Samedi veille du 3ème dimanche 18h00  
1) Pour les 5ème dimanche du mois, à 9h45, il y a alternance entre Heure et Noiseux pour la messe
2) lors des grandrs fêtes ( Pâques, Noël, Toussaint ...) et jour des 1ères communions, professionde foi-confirmation : l'horaire change.
Info du mois sur spsl.be, rubrique offices

Contact : Abbé Henri Marechal, route de France, 5, 5377 Baillonville - 0473732008 ou marechal.h@gmail.com
Messes à Marche-en-Famenne : le samedi à 18h00 et le dimanche : 8h00 et 10h00
à Barvaux, le dimanche soir à 18h00

MERCI

Depuis de longs mois, vous m'avez supporté par votre amitié, vos pensées positives ou la prière, chacun selon ses convictions.
Toutes ces forces réunies me permettent aujourd'hui de regarder l'avenir avec grandes espérances, ….même si le chemin vers la victoire est encore long. Merci de votre présence.

Dernières nouvelles du secteur paroissial

Décès de l'abbé PONCIN

Mort de notre Doyen

Chers amis,
Monsieur le Doyen s’est éteint ce mercredi matin.
Il est parti, dans la paix, nous a dit Etienne Dethise, venu l’annoncer à la messe de 8h30.
Notre tristesse est grande; mais nous remercions le Seigneur de nous avoir donné un “pasteur” si attentionné à sa communauté paroissiale et décanale.
En prière avec vous.
Manu Walckiers

Les voeux de notre berger l'abbé Henri Marechal

MERCI

Depuis de longs mois, vous m'avez supporté par votre amitié, vos pensées positives ou la prière, chacun selon ses convictions.
Toutes ces forces réunies me permettent aujourd'hui de regarder l'avenir avec grandes espérances, ….même si le chemin vers la victoire est encore long. Merci de votre présence.

L'avis du Webmaster

Cette phrase a été prononcée à Lourdes ! C’était le lundi 5/11/2012, lors de la session plénière des évêques qui ...

"C’est à nous de rendre la Vérité populaire sur internet".

Cette phrase a été prononcée à Lourdes ! C’était le lundi 5/11/2012, lors de la session plénière des évêques qui s’est achevée le 8/11/2012.
Il y a deux mille ans les Apôtres annonçaient l’Évangile par tous les moyens disponibles, aujourd’hui encore, leurs successeurs encouragent les baptisés à faire de même !
À spsl.be, nous sommes fiers de nous inscrire pleinement dans cette dynamique, c’est notre manière de participer à la nouvelle évangélisation. Merci à chacun pour vos contributions, merci à nos "écrivains".
Faites connaître autour de vous spsl.be, proposez à tous les "geeks" de votre entourage de nous suivre bientôt sur les réseaux sociaux. Facebook - secteur paroissial de Somme-Leuze
Ainsi, ensemble, nous faisons avancer l’Évangile sur le net !

Des nouvelles du monde

2026 - La fin des travaux pour la "Sagrada familia" de Barcelone

Une video de simulation de ce que sera ce superbe édifice, imaginé en 1882 par Gaudi, qui devrait être terminé en 2026.

PUBLICATIONS

SACREMENTS

PAROISSES